Rechercher
  • Emmanuelle

Shiatsu et pathologies du cycle menstruel: oui le shiatsu peut aider !



Je sors d'une formation shiatsu de spécialisation passionnante sur le thème des troubles menstruels et féminins, ce qui m'amène à vous faire ce post aujourd'hui (pour les références de la formation voir en fin d'article).


J'y ai découvert notamment, outre une liste impressionnante de pathologies et troubles associés au cycle, que :

- environ une femme sur deux est concernée régulièrement par des douleurs avant, au cours et après les règles - ce qui est énorme - et que les femmes sont résignées la plupart du temps face à ces douleurs (et non ce n'est pas normal d'avoir tout le temps mal !),

- une femme sur dix souffre d'endométriose - à divers degrés - ou de SOPK (syndrome des ovaires polykystiques). Ces dernières données sont encore plus impressionnantes quand on sait que les femmes qui sont affectées par ces troubles mettent entre 7 et 10 ans à être diagnostiquées et endurent des douleurs même en dehors de la période des règles.


Ces douleurs vont impacter leur vie quotidienne au point de les empêcher parfois de travailler, de sortir de chez elles, de faire du sport ... de vivre normalement en somme.


Bref, le sujet est vaste et le moins que l'on puisse dire, c'est que les femmes ne se sentent pas écoutées sur ces sujets quand ils ne sont pas moqués. On a toutes et tous entendus des remarques sur les humeurs des femmes pendant leurs "ragnagnas" (quand ce n'est pas leurs "glouglous", appellation qui fait dégoupiller mes filles ados en moins d'une seconde 😄😠).


Même si tous les cas ne sont pas aussi dramatiques que ceux des femmes atteintes d'endométriose, SOPK ou TDPM (troubles dysphoriques prémenstruels qui peuvent aller jusqu'à l'envie de mettre fin à ses jours...si si), il est important de pouvoir offrir à toutes celles qui vivent mal leurs cycles, ou qui s'inquiètent de leur fertilité, un moment où elles se sentent accueillies et où elles peuvent déposer leurs souffrances physiques, émotionnelles et psychologiques.


Et c'est là que le shiatsu entre en jeu, en tant que soin de support, car il touche ces trois dimensions. Il apporte une pause bienvenue aux femmes qui expérimentent ces troubles et les aide à apaiser leur relation au corps.


Le shiatsu permet ainsi de :

- soulager les tensions musculaires au niveau du dos et du bassin quel que soit le moment du cycle,

- régulariser le cycle et le flux menstruel,

- limiter les troubles de l'humeur (irritabilité, déprime, peurs, colère...),

- amoindrir les douleurs ressenties dans les cas les plus sérieux (endométriose, SOPK et TDPM),

- améliorer l'état général en favorisant une bonne circulation de l'énergie et du sang dans le corps.


Selon la nature et la gravité des troubles, le nombre de séances nécessaires pourra varier de 1 à 5, l'effet relâchement et détente étant lui ressenti dès la fin de la première séance.


Si vous avez des questions sur le sujet et/ou vous demandez si vous ou une proche pourrait être concernée, n'hésitez pas à me contacter !


A bientôt en séance !



Emmanuelle



P.S. : Cette formation de spécialisation a été dispensée par Fanny Roque (Formatrice et praticienne shiatsu) et Marion Dubes (Kinésithérapeute spécialisée en rééducation périnéale).










52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout